Genèse et Histoire du Modèle

DRHEAM a été initié par la pratique de Jacques Civilise au sein de l’entreprise Renault dans le cadre de projets de conception de véhicules automobiles innovants à la fin des années 90

1990 : Jacques Civilise

Un Innovateur révolutionne l’innovation

Jacques Civilise

Jacques Civilise, a accompli l’essentiel de sa carrière chez Renault. A la fin des années 1990, il devient chef de projet Innovations nouveaux véhicules, tels que Laguna II, qui inaugure la carte «mains libres», et le système de surveillance automatique de pression des pneus, ou encore Vel Satis et Espace IV. Ces multiples expériences l’inspirent pour développer un nouveau modèle de management de projet coopératif, baptisé DRHEAM®.

Les premiers fondements de ce qui deviendra plus tard le modèle Drheam ont été posés dans l’industrie automobile de la fin des années 90 au sein du groupe Renault. Jacques Civilise, alors Innovation Program Manager, y observe de grandes difficultés à intégrer l’innovation dans les projets de l’entreprise, et plus largement à faire collaborer les univers de la recherche, du développement et du marketing à l’élaboration de solutions communes. Il décide donc de transformer radicalement l’approche du management et de la gestion de projet afin de faire travailler ses équipes sur un mode intégralement coopératif, au service de la création de valeur. Fort d’une première grande réussite (généralisation du par brise athermique sur toute la gamme), ces nouvelles pratiques managériales vont être capitalisées et généralisées à tous les programmes d’innovation du groupe. Ici encore le dispositif fonctionne à merveille, et mène l’entreprise à quelques-uns de ses plus beaux succès (programmes Innovations de Laguna III, Velsatis, Espace IV, et accompagnement Megane …). Louis Schweitzer, alors président du groupe, demande qu’on communique tant sur les innovations produits que sur les innovations managériales, conférant à l’expertise de Jacques Civilise une très forte reconnaissance industrielle et académique auprès des spécialistes du pilotage de l’innovation (Christophe Midler – Centre de Recherche en Gestion de l’Ecole Polytechnique, Armand Hatchuel – Centre de Gestion Scientifique de l’Ecole des Mines de Paris, Jean-Claude Bocquet – Laboratoire de Génie Industriel de l’Ecole Centrale Paris,…).

2002 : ILM

Un modèle pour le management de programmes complexes

C’est à l’issue de multiples conférences sur le management de l’innovation que l’idée de modéliser et diffuser la démarche vient à son fondateur : lors d’un séminaire avec l’ensemble des cadres dirigeants du Groupe Bouygues, il y rencontre Martin Bouygues, qui l’interroge sur la possibilité d’appliquer cette approche à ses propres projets. Jacques Civilise décide alors de créer le cabinet Innovation Live Management (ILM), une structure de conseil spécialisée dans le pilotage de l’innovation et le management de programmes complexes. C’est fin 2002 qu’apparait le modèle Drheam® — Développement des Relations Humaines Et Applications Management, et ses déclinaisons opérationnelles Drheam-Team®, Drheam Master Plan® et logicielles Drheam Monitoring System® (première version de l’application collaborative qui soutient le modèle). ILM connait dès lors de nombreux succès. A commencer par Bouygues Immobilier, où l’application directe de DRHEAM va permettre la réduction nette de 15 à 20% du coût global de programmes immobiliers partout en France, mais aussi Renault (véhicule hybride, système auto directionnel de la Laguna III, injecteur du futur,…), DCNS (Sous-marin Nucléaire Lanceur d’Engin NG4 le Terrible), Rhodia (Plan de croissance profitable innovation), LE DEFI (campagne America’s Cup 2007), EDF, Michelin, Orange Business Services, etc.

2011 : DRHEAM Institute

Une expertise pour la diffusion d’un nouveau modèle de management

Au cours du pilotage de deux programmes complexes au sein d’Orange Business Services, la Direction Générale du groupe France Telecom, constatant un intérêt croissant de ses équipes pour le modèle Drheam, couronné par de vraies réussites (plusieurs millions d’euros d’économie sur les programmes), va alors s’interroger sur la possibilité d’ancrer les valeurs et bonnes pratiques portées par le modèle dans la culture managériale de l’entreprise. Impulsé par Orange Business Service, la création de la société Drheam® Institute apporte aujourd’hui une réponse concrète à ce type de demande, en concentrant son expertise sur la formation à DRHEAM et l’accompagnement de structures partenaires dans la réussite de leurs projets. L’objectif est d’initier un changement de paradigme managérial généralisé, autour du renouvellement de pratiques collaboratives en entreprise, du pilotage par la création de valeur et par l’ancrage en profondeur d’une réelle culture de l’engagement. La success story DRHEAM est aujourd’hui prolongée par Ronan Civilise, qui entend porter haut les valeurs d’un modèle reconnu, en l’adaptant aux nouvelles demandes issues de l’évolution permanente de l’environnement du management et des projets.